Loi sur la compétence administrative contentieuse

Quelle est la juridiction contentieuse administrative?

La Juridiction Contentieuse-Administrative (LJCA) est la branche du Pouvoir Judiciaire qui est en charge de la connaissance et de l'inspection de tous les processus liés à l'application de la Loi, c'est-à-dire celle se référant à l'ensemble normatif destiné au contrôle de légalité en ce qui concerne l'action administrative et, la soumission de cette activité aux fins qui la justifient, ainsi que l'attention de toutes les ressources des administrés qui vont à l'encontre des résolutions de l'administration qu'ils jugent injustes.

Par conséquent, la Juridiction du contentieux administratif est instituée afin de juger les controverses et contentieux administratifs qui surgissent à propos de l'activité des entités publiques et des personnes privées chargées de remplir les différentes fonctions internes des différents organes correspondant à l'État .

Selon les pays, une partie de l'administration de la justice peut correspondre, comme dans le cas de l'Espagne, ou elle peut aussi appartenir à une haute instance administrative, généralement un Conseil d'État, comme dans le cas de la France.

Comment la juridiction administrative contentieuse est-elle représentée et quelles sont ses actions?

Dans la juridiction administrative contentieuse, l'État est principalement représenté par le autorité administrative, et dans son fonctionnement lié aux individus, deux types d'actes sont commis, à savoir:

  • Actes de gestion: S'agit-il d'actes dans lesquels l'État agit en tant que personne morale, en tant que sujet de droit privé, cette action peut se faire par la célébration d'accords ou de contrats. L'autorité administrative est soumise au pouvoir judiciaire, au même titre que dans le cas des particuliers.
  • Actes d'autorité: Ce sont ces actes exécutés par l'État à travers l'autorité, c'est-à-dire que les actions peuvent être menées "Commander, interdire, autoriser ou sanctionner". Dans ces cas, l'autorité n'est soumise qu'à la loi, sauf qu'avec les actes appliqués, elle peut nuire aux droits politiques ou civils des individus, c'est alors que l'acte lui-même deviendrait un acte illégal ou abusif et, par conséquent, il serait sujet à réclamation.

La réclamation faite par l'individu au sujet des actes illégaux ou abusifs de l'autorité de l'administration devant le pouvoir judiciaire, est ce que l'on appelle "Contentieux administratif". On résume alors, que cet acte est le différend entre l'Autorité administrative (État) avec des particuliers.

Quelles lois régissent la juridiction administrative contentieuse?

Le contrôle judiciaire des lois et règlements générés par l'administration publique en Espagne est garanti par l'article 106.1 de la Constitution espagnole.

Cet article 106.1 de la Constitution espagnole est celui qui établit que "Les Tribunaux" peuvent contrôler le pouvoir réglementaire et donc la légalité qui correspond à l'action administrative, ainsi que sa soumission aux fins qui la justifient.

Selon la loi 29/1998, du 13 juillet, réglementant la compétence contentieuse-administrative, elle indique dans son article 1, que les cours et tribunaux sont en charge de l'ordre contentieux-administratif et que, par conséquent, ils doivent connaître la les réclamations qui sont déduites par rapport à l'action des administrations publiques correspondantes soumises au droit administratif, au regard des dispositions générales d'un rang inférieur à la loi et aussi, à la loi législative lorsque celles-ci sont dépassées en termes de limites de la délégation.

Qui compose l'administration publique?

Selon l'article 2 de la loi 29/1998, du 13 juillet, réglementant la compétence contentieuse administrative, ce qui suit sera compris par les effets des administrations publiques:

  • L'administration générale de l'État.
  • Les administrations des communautés autonomes.
  • Les entités qui composent l'administration locale
  • Entités de droit public dépendantes ou liées à l'État, aux communautés autonomes ou aux entités locales.

Qui compose l'ordonnance juridictionnelle contentieuse administrative?

Il est composé des organes suivants:

  • Tribunaux contentieux-administratifs.
  • Tribunaux du Central du Contentieux-Administratif.
  • Chambres contentieuses et administratives des cours supérieures de justice.
  • Chambre contentieuse administrative de la Cour nationale.
  • Chambre contentieuse. Administratif de la Cour suprême.

Quels sont les pouvoirs qui correspondent aux tribunaux contentieux-administratifs?

La compétence des tribunaux contentieux-administratifs, qui sont des tribunaux unipersonnels, est la suivante:

  • Appel de type contentieux-administratif qui concerne la protection juridictionnelle des droits fondamentaux, les éléments réglementés et la décision des compensations qui venaient en rapport avec les actes du gouvernement ou des conseils d'administration des communautés autonomes, indépendamment du fait qu'il était la nature de ces actes.
  • Les contrats administratifs respectifs et les actes de préparation et d'attribution des autres contrats qui sont soumis à la législation des marchés publics des administrations publiques.
  • Concernant les actes et dispositions des corporations de droit public, adoptés dans l'exercice respectif des fonctions publiques.
  • Ce qui correspond aux actes administratifs de contrôle ou de surveillance qui sont dictés par l'Administration concédante, par rapport à ceux dictés par les concessionnaires de services publics qui impliquent l'exercice des pouvoirs administratifs qui leur sont conférés.
  • La responsabilité patrimoniale des Administrations publiques, quelle que soit la nature de l'activité ou le type de relation qui en découle, et pour cette raison elles ne peuvent être poursuivies devant les ordres juridictionnels civils ou sociaux.
  • Et toutes les autres questions qui sont liées ou expressément attribuées par la loi.

Au sein de la juridiction contentieuse, quels actes sont exclus?

Les problèmes suivants sont exclus de l'ordonnance de compétence contentieuse:

  • Celles attribuées aux ordres juridictionnels civils, pénaux et sociaux, même si elles sont liées à l'activité correspondante auprès de l'administration publique.
  • Concernant l'appel militaire contentieux administratif.
  • Concernant les conflits de compétence entre les tribunaux et les administrations publiques respectives, ainsi que les conflits de pouvoirs survenant entre les organes d'une même administration.

Quels sont les délais de dépôt de l'appel?

Les délais de dépôt du recours contentieux administratif sont les suivants:

  • Actes express: Ils sont de deux (2) mois à compter du jour suivant la publication de la disposition contestée correspondante ou la notification ou la publication de l'acte, par lequel la procédure administrative doit être close, si elle est expresse.
  • Les actes allégués: appelés silences administratifs, dans lesquels il y a six (6) qui seront comptés pour le demandeur et d'autres éventuels intéressés. Dès le lendemain pour tous ceux qui, selon leurs règlements spécifiques, l'acte administratif présumé se produit.

Il est à noter que la Cour constitutionnelle plénière (TC), dans l'arrêt du 10 avril 2014, a clairement établi que lorsque l'administration rejette une demande d'un individu en raison d'un silence administratif, il n'y a pas de délai pour interjeter appel devant le contentieux. juridiction administrative.

Cas de recours contentieux-administratif pour action en fait.

Dans le cas particulier où le recours contentieux administratif est dirigé contre une action en fait, le délai correspondant pour cette procédure sera de 10 jours à compter spécifiquement du jour suivant la fin du délai établi à l'article 30, où il est a précisé que l'intéressé peut adresser la demande à l'administration par intérim, en lui signalant sa cessation.

Si, au contraire, l'avis n'a pas été formulé ou suivi dans les dix (10) jours suivant la présentation de la demande, alors un recours contentieux administratif peut être directement déduit, le cas échéant, qu'il n'y avait pas d'exigence, le le terme sera de trente (30) jours à compter du jour où l'action administrative a effectivement commencé.

A %d blogueurs comme ceci: