Loi sur la transparence et la bonne gouvernance

Ces derniers temps, les idéaux souhaités de bonne gouvernance et de transparence se sont transformés en défis qui sont désormais de nature mondiale. On s'attend à ce que les avantages d'un gouvernement génèrent un administration plus ouverte à la population, ainsi que plus diligente, responsable et efficace.

Avec cela, nous voulons refléter que ces derniers temps, la fonction publique a pris conscience de la nécessité de produire un bon gouvernement, avec un accès à l'information d'une manière plus efficace et plus transparent et, par conséquent, ces éléments sont devenus une partie de la base d'une grande partie des programmes qui sont exécutés aux différentes étapes du gouvernement.

Sur la base de ce défi, l'Espagne a cédé la place à la loi 19/2013 du 9 décembre sur la transparence, l'accès à l'information et la bonne gouvernance, qui sera le thème principal à développer dans cet article, afin de transmettre de manière claire et manière précise ce qui est basé sur cette loi.

Qu'est-ce que la loi de transparence et de bonne gouvernance?

La loi sur la transparence en Espagne est un règlement dont l'objectif principal est de renforcer le droit des citoyens d'avoir accès aux informations sur les activités publiques qui sont menées, de réglementer et de garantir le droit d'accès à ces informations relatives et sur les activités et, sur la base sur ce qui précède, établir les obligations respectives qu'un bon gouvernement doit gérer et respecter, car ce sont eux les garants responsables et publics. Le nom complet de cette loi est Loi 19/2013 du 9 décembre sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance.

À qui s'applique cette loi de transparence, d'accès à l'information publique et de bonne gouvernance?

Cette loi s'applique à toutes ces administrations publiques et à toutes celles qui composent le secteur public de l'État, ainsi qu'à d'autres types d'institutions, telles que:

  • La Maison de Sa Majesté le Roi.
  • Le Conseil général de la magistrature.
  • La Cour constitutionnelle.
  • Le congrès des députés.
  • Le Sénat.
  • La Banque d'Espagne.
  • L'Ombudsman.
  • La Cour des comptes.
  • Le Conseil économique et social.
  • Toutes ces institutions analogues autonomes qui sont liées soumises au droit administratif.

Quel est le droit d'accès à l'information publique?

Il s'agit du droit d'accéder à l'information publique dans les conditions spécifiques prévues par la Constitution conformément à son article 105.b), en prenant comme base d'information publique tous les contenus et documents, quels que soient leurs supports ou formats., Qui sont réalisés. selon l'administration et qui ont été préparés ou acquis dans l'exercice de leurs fonctions.

Qu'est-ce que le Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance?

Le Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance est un organisme public indépendant doté de sa propre personnalité juridique dont l'objectif principal est de promouvoir la transparence relative à tout ce qui concerne l'activité publique, et ainsi pouvoir assurer le respect des obligations en matière de publicité., Protéger l'exercice de le droit d'accès à l'information publique et, par conséquent, garantir le respect des dispositions de gestion respectives de la bonne gouvernance.

En quoi consiste la publicité active?

La publicité active est basée sur la publication périodique et mise à jour de toutes les informations présentant un intérêt pertinent sur les activités de service public afin de garantir ainsi un meilleur fonctionnement et une meilleure application de la loi sur la transparence.

Quelles ont été les modifications apportées à cette loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance?

  • L'article 28, lettres f) et n), a été modifié par la troisième disposition finale de la Loi organique 9/2013, du 20 décembre, relative au contrôle de la dette commerciale dans le secteur public.
  • L'article 6 bis a été intégré et le paragraphe 1 de l'article 15 a été modifié par la onzième disposition finale de la loi organique 3/2018 du 5 décembre sur la protection des données personnelles et la garantie des droits numériques.

Quelles sont les principales fonctions du Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance?

Selon l'article 38 de la loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance et l'article 3 du décret royal 919/2014 du 31 octobre, les fonctions du Conseil de la transparence et de la bonne gouvernance sont établies de la manière suivante:

  • Adopter toutes les recommandations pertinentes pour assurer un meilleur fonctionnement des obligations contenues dans la loi sur la transparence.
  • Effectuer des conseils sur les questions de transparence, d'accès à l'information publique et de bonne gouvernance.
  • Tenir à jour des informations sur les projets réglementaires à caractère étatique qui sont développés selon la loi de transparence, d'accès à l'information publique et de bonne gouvernance, ou qui sont liés à l'objet respectif.
  • Évaluer le degré d'application de la loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance, en établissant un rapport annuel dans lequel toutes les informations sur le respect des obligations prévues seront précisées et qui seront présentées devant les tribunaux généraux.
  • Promouvoir l'élaboration de projets, de lignes directrices, de recommandations et de normes de développement sur les bonnes pratiques mises en œuvre en matière de transparence, d'accès à l'information publique et de bonne gouvernance.
  • Promouvoir également toutes les activités de formation et de sensibilisation pour mener à une meilleure connaissance des matières régies par la loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance.
  • Collaborer avec des organismes de même nature qui sont en charge de questions connexes ou qui sont les leurs.
  • Tous ceux qui lui sont attribués par règlement de rang légal ou réglementaire.

Quels sont les principes fondamentaux du Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance?

Autonomie:

  • Le Conseil de la transparence et de la bonne gouvernance a la capacité d'agir avec autonomie et indépendance dans l'accomplissement de ses fonctions, car il a sa propre personnalité juridique et sa pleine capacité d'agir.
  • Le président du Conseil de la transparence et de la bonne gouvernance peut exercer sa fonction avec un dévouement absolu, en toute indépendance et en toute objectivité, car il n'est soumis à aucun mandat autoritaire et ne reçoit d'instructions d'aucune autorité.

La transparence:

  • Dans un souci de transparence totale, toutes les résolutions prises au sein du Conseil, concernant les modifications pertinentes qui doivent être modifiées et avec dissociation préalable des données personnelles, seront publiées dans le site officiel et sur le portail de la transparence.
  • Le résumé du rapport annuel du Conseil sera publié dans le "Bulletin officiel de l'Etat", Ceci afin d'accorder une attention particulière au niveau de respect par l'Administration des dispositions établies par la loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance.

Participation citoyenne:

  • Le Conseil Transparence et Bonne Gouvernance, à travers les canaux de participation établis, doit collaborer avec les citoyens pour mieux s'acquitter de ses fonctions et favoriser ainsi le respect des règles de transparence et de bonne gouvernance.

Responsabilité:

  • Les comptes sur l'évolution des activités menées et sur le degré de respect des dispositions établies dans la loi respective seront présentés annuellement aux tribunaux généraux par le Conseil de la transparence et de la bonne gouvernance.
  • Le président du Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance doit se présenter devant la Commission correspondante pour faire rapport sur le rapport, autant de fois que nécessaire ou requis.

collaboration:

  • Le Conseil Transparence et Bonne Gouvernance doit convoquer périodiquement et au moins une fois par an des réunions établies avec les représentants des organes créés au niveau régional pour l'exercice de fonctions similaires à celles confiées au Conseil.
  • Le Conseil pour la Transparence et la Bonne Gouvernance peut conclure des accords de collaboration avec les Communautés Autonomes et les Entités Locales respectives pour parvenir à la résolution des réclamations qui pourraient survenir en raison du refus exprès ou présumé du droit d'accès.
  • Il peut également conclure des accords de collaboration avec toutes ces administrations publiques, organisations sociales, universités, centres de formation et toute autre organisation nationale ou internationale où sont menées des activités liées à la bonne gouvernance et à sa transparence.

Fonctionnement:

  • Toutes les informations fournies par le Conseil pour la transparence et la bonne gouvernance doivent respecter le principe d'accessibilité, notamment en ce qui concerne les personnes handicapées.
  • Les informations diffusées par le Conseil seront conformes au régime national de panne, approuvé par le décret 4/2010 du 8 janvier, et aux normes techniques d'interopérabilité.
  • Il sera encouragé que toutes les informations du Conseil soient publiées dans des formats permettant leur réutilisation.
A %d blogueurs comme ceci: